Written by

Après MongoDB le mois der­nier, c’est au tour de CouchDB d’être pro­po­sé désor­mais offi­ciel­le­ment chez always­da­ta. Un grand mer­ci aux beta-tes­teurs qui nous ont per­mis de peau­fi­ner le ser­vice avant son lan­ce­ment public.

CouchDB, c’est quoi ?

CouchDB on alwaysdata

CouchDB fait par­tie des « nou­veaux » sys­tèmes de base de don­nées appa­rus ces der­nières années, géné­ra­le­ment regrou­pés sous l’ap­pel­la­tion NoSQL. Bien qu’ils par­tagent des carac­té­ris­tiques et des prin­cipes com­muns, chaque sys­tème – MongoDB, CouchDB, Cassandra, Voldemort, etc. – a ses propres avan­tages et incon­vé­nients. L’une des spé­ci­fi­ci­tés de CouchDB est de repo­ser sur le pro­to­cole HTTP.

Comment ça marche chez alwaysdata ?

Le fonc­tion­ne­ment est le même que pour MySQL, PostgreSQL et MongoDB : vous gérez vos uti­li­sa­teurs, vos bases, et les per­mis­sions reliant les deux. Quelques pré­ci­sions :

  • les uti­li­sa­teurs ayant la per­mis­sion lec­ture seule seront des rea­ders, tan­dis que ceux ayant tous les droits sont des admins (ter­mi­no­lo­gie CouchDB) ;
  • vous pou­vez défi­nir des bases publiques : n’im­porte qui peut y accé­der, sans même avoir à s’au­then­ti­fier ;
  • le ser­veur CouchDB est acces­sible à l’a­dresse : http://couchdb.alwaysdata.com:5984/. Il n’est volon­tai­re­ment pas acces­sible sur le port 80, mais vous pou­vez confi­gu­rer votre Apache pour faire office de reverse-proxy ;
  • le ser­veur étant mutua­li­sé, cer­taines fonc­tion­na­li­tés ne sont pas acces­sibles, notam­ment Futon (à cause d’une limi­ta­tion de sécu­ri­té) ou l’ac­cès à la base _users.

Attention : chaque compte always­da­ta dis­pose d’un uti­li­sa­teur CouchDB créé par défaut, mais vous devrez réini­tia­li­ser son mot de passe avant qu’il ne soit opé­ra­tion­nel.

Davantage d’in­for­ma­tions sont regrou­pées sur cette page de notre wiki, géné­reu­se­ment écrite par l’un de nos beta-tes­teurs – mer­ci à lui :)

Comme d’ha­bi­tude, n’hé­si­tez pas à nous faire part de vos retours, et à bien­tôt pour de nou­velles fonc­tion­na­li­tés !