Written by

Cet article fait suite à une mise à jour impor­tante de l’in­ter­face d’ad­mi­nis­tra­tion : le sys­tème d’au­then­ti­fi­ca­tion a com­plè­te­ment été repen­sé. Afin que vous puis­siez pro­fi­ter plei­ne­ment des nou­velles fonc­tion­na­li­tés, voi­ci quelques explications.

Avant

Jusqu’alors, le sys­tème était rela­ti­ve­ment simple : un seul point d’en­trée pour se connec­ter (via l’in­ter­face d’ad­mi­nis­tra­tion) en sai­sis­sant  votre adresse email ren­sei­gnée lors de l’ins­crip­tion. Une fois connec­té, vous aviez alors accès à l’en­semble de ce que nous pro­po­sons dans cette inter­face : ges­tion de vos infor­ma­tions, vos fac­tures, vos comptes, et toute la tech­nique (domaines, emails, FTP, etc.) pour cha­cun de vos comptes. À noter qu’il était éga­le­ment pos­sible de se connec­ter en spé­ci­fiant un nom du compte plu­tôt que votre adresse email ; cet accès était alors limi­té à toute la par­tie tech­nique du compte en question.

Cette manière de faire a récem­ment atteint ses limites : vous êtes aujourd’­hui très nom­breux à uti­li­ser nos ser­vices et par consé­quent, nous dis­po­sons désor­mais de pro­fils d’u­ti­li­sa­teurs bien dif­fé­rents, avec des besoins spé­ci­fiques. Ainsi, il a fal­lu concen­trer nos efforts d’a­mé­lio­ra­tion sur les deux points suivants :

  • affi­ner les droits des uti­li­sa­teurs de manière bien plus pré­cise (com­mer­cial, tech­nique, par compte) ;
  • repen­ser tech­ni­que­ment le sys­tème afin qu’il s’ouvre à d’autres points d’en­trée (comme notre API qui arrive en bêta très bientôt).

Maintenant

Bien évi­dem­ment, le moyen de se connec­ter à l’in­ter­face d’ad­mi­nis­tra­tion n’a pas chan­gé : il vous suf­fit tou­jours de sai­sir votre adresse email ain­si que le mot de passe que vous aviez choi­si lors de votre ins­crip­tion. Ce que vous ver­rez de nou­veau, à gauche, c’est le menu Permissions. Vous aurez alors la pos­si­bi­li­té d’ad­mi­nis­trer les per­mis­sions attri­buées à chaque uti­li­sa­teur (y com­pris vous-même). Voici la liste des per­mis­sions qui ont été introduites :

Permissions glo­bales

  • Gestion des comptes
  • Facturation
  • Accès tech­nique total

Permissions tech­niques

Ces per­mis­sions ne sont néces­saires que si l’u­ti­li­sa­teur n’a pas l’ac­cès tech­nique total.

  • Consommation
  • Statistiques
  • Domaines
  • Emails
  • Bases de données
  • FTP
  • SSH
  • WebDAV
  • Environnement
  • Applications
  • Processus

Bon, je ne prends pas la peine de les expli­quer cha­cune, elles sont assez expli­cites : si vous avez par exemple la per­mis­sion FTP vous pour­rez alors consulter/administrer vos comptes FTP et ain­si de suite pour les autres permissions.

Cas pratiques

Il est pos­sible que pour nombre d’entre vous, l’u­ti­li­sa­tion des per­mis­sions ne soit pas fran­che­ment utile. Mais il est cer­tain que cela va l’être dans quelques cas bien pré­cis que nos uti­li­sa­teurs rencontrent.

  • Distinction commerciale/technique : en n’at­tri­buant par exemple que la ges­tion des comptes et la fac­tu­ra­tion à un uti­li­sa­teur et l’ac­cès tech­nique total à un autre , il est désor­mais pos­sible et très simple de sépa­rer les repon­sa­bi­li­tés dites com­mer­ciales de celles tech­niques, per­met­tant (entre autres) d’é­vi­ter les accidents…
  • Accès « déve­lop­peur » : vous dis­po­sez de plu­sieurs comptes que vous sou­hai­te­riez attri­buer à des déve­lop­peurs pré­cis, don­nez leur un accès tech­nique (total ou par­tiel) sans qu’ils ne soient concer­nés par la ges­tion commerciale.
  • Permissions limi­tées : vous héber­gez chez always­da­ta de nom­breux comptes pour vos clients. Vous pou­vez par exemple leur lais­ser la main sur les emails afin qu’ils puissent créer leurs adresses sans pas­ser sys­té­ma­ti­que­ment par vous…

Demain

Vous l’au­rez com­pris, ce nou­veau sys­tème est beau­coup plus souple et fin en terme de per­mis­sions. Il a été pen­sé pour que nous puis­sions, dès que le besoin s’en fera sen­tir, en rajou­ter de nou­velles. C’est donc assez rapi­de­ment, grâce à votre uti­li­sa­tion puis sur­ement aus­si avec l’in­tro­duc­tion de notre API, que nous pour­rons encore l’a­mé­lio­rer et l’affiner.

Bref. On a rajou­té des permissions.